céréale


céréale

céréale [ sereal ] n. f.
• 1835; plantes céréales 1792; adj. « du blé » v. 1550; lat. cerealis, de Cérès, déesse des moissons
1Plante dont les grains sont la base de l'alimentation de l'homme et des animaux omnivores (ex. mammifères, oiseaux). Les grands producteurs de céréales. céréalier. Les céréales, sauf le sarrasin, sont des graminées. avoine, blé, maïs, millet, orge , riz, seigle, sorgho. Grain, enveloppe, tige des céréales. farine, paille, semoule, 3. son. Maladies des céréales. charbon, ivraie, mélampyre, piétin, rouille. Pain aux trois (quatre, cinq, six) céréales.
2Anglic. (Au plur.) Flocons de céréales. corn-flakes; et aussi muesli. Manger des céréales au petit déjeuner.

céréale nom féminin (latin cerealis, relatif à Cérès, déesse des Moissons) Nom donné aux graminées et à certaines plantes d'autres familles, cultivées pour leurs grains, qui servent à la nourriture de l'homme et des animaux domestiques.

céréale
n. f. Nom générique de toutes les plantes (graminées, polygonacées) cultivées pour leur production de grains. Le blé, le mil, le fonio, le maïs, le riz sont des céréales.
|| (Plur.) Produit à base de grains de céréales que l'on consomme dans du lait.

⇒CÉRÉALE, adj. fém. et subst. fém.
BOTANIQUE
I.— Adj. fém., vieilli, rare. [En parlant de plantes] Qui produit des grains servant à la nourriture de l'homme et des animaux domestiques. Plantes céréales :
1. Semences céréales. À acquérir à Brest : froment des différentes espèces 8 boisseaux. Maïs des différentes variétés 4 boisseaux. Sarrasin, ou blé noir 4 boisseaux. Riz de Piémont 4 boisseaux. Orge des différentes espèces 4 boisseaux. Avoine des différentes variétés 2 boisseaux. Seigle 4 boisseaux.
Voyage de La Pérouse, t. 1, 1797, p. 237.
Rem. Cet adj. n'est attesté ds la docum. qu'au plur. et au début du XIXe s. (cf. également Cabanis, Bernardin de Saint-Pierre, Brillat-Savarin); il est à nouveau attesté au milieu du XXe s., mais au sing. chez BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, p. 332 : il [le mas Théotime] a sa grandeur céréale au Midi et chez CLAUDEL, Connaissance de l'Est, 1907, p. 70 : assis parmi la paix de toute la terre, dans la solitude céréale où l'adj. accompagne un subst. abstrait.
P. méton. [En parlant des grains ou de la farine qu'on en extrait] Qui appartient à ces plantes mêmes. Graines céréales. Les boissons qui se retirent des graines céréales fermentées ont une action plus douce (CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 78).
II.— Subst. fém., le plus souvent au plur. Plante portant des grains qui servent à la nourriture de l'homme et des animaux domestiques. Scier des céréales avec la faucille à dents (L. FEBVRE, Combats pour l'hist., 1906-52, p. 154). Le seigle, la céréale qui pousse sur les sols les plus pauvres (MACAIGNE, Précis d'hygiène, 1911, p. 251) :
2. Le riz. (...) à la faveur des pluies d'été, (...) se développe tout un groupe de plantes nourricières, capables de parcourir en quelques mois leur cycle et de parvenir simultanément à maturité. (...) Il y a parmi elles une céréale particulièrement désignée par la célérité de sa croissance et par sa valeur nutritive sans égale sur un espace restreint : (...) le riz est devenu la plante de culture par excellence.
VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géogr. hum., 1921, p. 143.
P. méton. Les grains de ces plantes, la farine que l'on en extrait. Bouillie de céréales. Importations (...) 15 millions de quintaux de céréales secondaires (Quelques aspects de l'équipement agric. en France, 2, 1951, p. 6). L'addition aux farines de blé de farines d'autres céréales (G. BRUNERIE, Les Industr. alim., 1949, p. 9).
SYNT. Céréales exotiques (maïs, mil ou millet, riz, sorgho), céréales les plus importantes (blé, seigle, orge, avoine), céréales pauvres (J.-A. LESOURD, C. GÉRARD, Hist. écon., XIXe et XXe s., t. 2, 1966, p. 299), céréales secondaires (J. BRUNHES, La Géogr. hum., 1942, p. 139); champs, culture, farines, graines, production de céréales.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. Mil. XVIe s. adj. cereal « de Cérès » (PELETIER DU MANS, 1er Livre des Georgiques, p. 59 ds HUG.) seulement au XVIe s.; 1704 subst. fém. plur. Ceréales « Fêtes en l'honneur de Cérès » (Trév.); 2. 1792 adj. « qui a des grains farineux servant à la nourriture de l'homme » (Encyclop. méthod. Méd.); 1835 subst. (Ac.). Empr. au lat. cerealis, attesté au sens de « qui touche à Cérès, déesse des moissons », PLAUTE, Men. 101, ds TLL s.v. Ceres, 343, 44 cf. avec le 1er ex. : VIRGILE, Georg., 1, 212, ibid. 343, 45 : cereale papaver; d'où p. méton. « relatif au blé » (VIRGILE, Georg., 2, 517, ibid. 344, 21). Fréq. abs. littér. :121.
DÉR. 1. Céréaliculture, subst. fém. Culture des céréales (cf. M. WOLKOWITSCH, L'Élev. dans le monde, 1966, p. 108). 1re attest. 1929 (Lar. 20e); de céréale, élément suff. -culture. 2. Céréalier, ière, adj. a) Qui concerne les céréales. Cultures, régions céréalières. Passage de l'économie céréalière et pastorale (...) à l'économie maraîchère (Traité de sociol., 1967, p. 262). Emploi des excédents céréaliers (WOLKOWITSCH, L'Élevage dans le monde, 1966, p. 156). b) [En parlant de pers.] Qui est producteur de céréales (cf. WOLKOWITSCH, L'Élevage dans le monde, p. 159); en emploi subst. (cf. M. DEBATISSE, La Révolution silencieuse, 1963, p. 96). [], fém. []. 1re attest. 1951 (T. BALLU, Le Machinisme agricole, p. 105 ds ROB. Suppl.); de céréale, suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 1. 3. Céréaline, subst. fém., chim. Enzyme contenue dans le son (cf. A. WURTZ, Dict. de chim. pure et appliquée, t. 1, 2e vol., 1870, p. 1398). Rem. La docum. atteste ce mot au sens de « enveloppe du maïs ». Les squamules de maïs, — on appelait cela de la « céréaline » — servaient à faire des bouillies (VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 322). Seule transcr. ds LITTRÉ : sé-ré-a-li-n'. 1re attest. 1858 (LITTRÉ-ROBIN); de céréale, suff. -ine. Fréq. abs. littér. 5.

céréale [seʀeal] n. f.
ÉTYM. 1835; 1792, adj.; mil. XVIe, adj., « de Cérès »; XVIe adj., « relatif au blé »; lat. cerealis, de Ceres « Cérès (déesse des moissons) ».
1 N. f. Cour. (Souvent au plur.). Plante dont les grains peuvent servir à l'alimentation de l'homme et des animaux domestiques. || Les céréales (à l'exception du sarrasin) sont des graminées. Alpiste (nom sc. : Phalaris), avoine (Avena), blé (Triticum), maïs (Zea), orge (Hordeum), riz (Oryza), sarrasin (Polygonum), seigle (Secale); et épeautre, froment (blé), méteil (seigle et blé), mil, millet, sorgho. || Culture des céréales. Céréaliculture. || Développement de l'épi des céréales. Épiage. || Arrachage des chaumes de céréales. Chaumage. || Engranger, mettre en silos les céréales. Ensiler. || Les grains de céréales sont riches en amidon. || Alcool de grains de céréales. || Usages alimentaires des céréales : bouillie alimentaire, flocons, gâteau, pain. || Parasites et maladies des céréales ( Agrotis, charbon, ergot, ivraie, mélampyre, piétin, rouille). || Échauffement, fermentation des céréales. || Tige des céréales. Paille. || Enveloppe des grains de céréales. Son.
Par métonymie. Les graines de ces plantes; leur farine. || Bouillie de céréales.Biscuits aux céréales.
Anglic. Flocons (4.) de céréales.
2 Adj. (1792). Vx. || Les plantes céréales : les céréales. || Semences céréales. Céréalier.
DÉR. et COMP. Céréaliculture, céréalier, céréaline.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cereale — Céréale Quelques céréales alimentaires …   Wikipédia en Français

  • cereale — CEREÁLE s. pl. grâne (pl.), (pop.) bucate (pl.), pâine, (reg.) grâneţe (pl.), pite (pl.). (Câmpul a produs multe cereale.) Trimis de siveco, 05.08.2004. Sursa: Sinonime  CEREÁLE RE A / s. f …   Dicționar Român

  • cereale — s.m. [dal lat. cerealis, der. di Ceres ĕris Cerere , la dea protettrice delle biade]. (bot.) [al plur., nome di piante erbacee (per lo più graminacee, ma anche poligonacee) coltivate per il valore nutritivo dei frutti, o dell intera pianta come… …   Enciclopedia Italiana

  • Céréale — « Céréales » redirige ici. Pour les céréales de petit déjeuner, voir Céréales de petit déjeuner. Quelque …   Wikipédia en Français

  • cereale — ce·re·à·le s.m., agg. CO 1a. s.m., ciascuna pianta erbacea delle Graminacee, come il grano, l orzo o sim., che produce frutti da cui si ricava farina alimentare; anche agg.: pianta cereale 1b. s.m., al pl., i semi di tali piante essiccati e… …   Dizionario italiano

  • céréale — (sé ré a l ) 1°   Adj. qui ne s emploie qu au féminin et surtout au pluriel, et ne se dit que de plantes et de graines propres à fournir du pain. Plantes, graines céréales. 2°   S. f. L orge est une céréale. La culture, le prix des céréales. L… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CÉRÉALE — adj. f. Il se dit, en général, Des plantes qui, telles que le froment, le seigle, etc., produisent les grains dont on se sert pour faire du pain. On le dit également De ces grains mêmes. Plantes céréales. Graines céréales.   Il s emploie… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CÉRÉALE — adj. f. Qui produit des graines propres à la nourriture de l’homme et de certains animaux domestiques. Les graines céréales. Il s’emploie surtout comme nom féminin. La culture des céréales, c’est à dire du blé, du seigle, etc …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cereale — {{hw}}{{cereale}}{{/hw}}A s. m.  spec. al pl. Denominazione di piante erbacee quali grano, riso, granturco, orzo ecc., che forniscono frutti e semi usati, spec. come farina, nell alimentazione umana e animale | (est.) I frutti e i semi di tali… …   Enciclopedia di italiano

  • cereale — pl.m. e f. cereali …   Dizionario dei sinonimi e contrari


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.